MARIE J. ROY • art visuel • Bas-Saint-Laurent • 418-605-1763..........................................

maquette du projet Paysage recomposé par l'artiste visuel Marie J. Roy, Bas-Saint-Laurent

 

projets photos


retour à l'entrée

Propice à la construction d’un imaginaire, Paysage recomposé cherche à fabriquer une expérience.

 

paysage recomposÉ... suite

Nos sens nous permettent de réguler et d’organiser l’intensité et la manière dont nous répondons aux différentes stimulations qui proviennent de l’environnement où l’on se situe. Ainsi, l’expérience ressentie lorsqu’on se retrouve seul en forêt, par une nuit sans lune, n’est pas la même que lors d’une randonnée pédestre, par une chaude journée d’automne, et ce, en bonne compagnie. Selon la température, l’heure du jour, les bruits ambiants et bien sûr, notre état d’âme, le paysage se transforme et évolue, telle notre façon de percevoir les éléments qui nous entourent. La nature modèle mes pensées. Elle fait plus que m’inspirer, j’ai envie de l’« utiliser ».

Municipalité d’environ 1150 habitants, Notre-Dame-du-Portage est situé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Comme dans plusieurs régions côtières, bien malgré eux, ses citoyens ont pris conscience de la sensibilité de leur environnement. Des marées impressionnantes grugent peu à peu son littoral, causant des problèmes d’érosion. Préserver l’endroit devient nécessaire pour que le village continue de jouir de sa réputation de lieu touristique, où l’on peut observer les plus beaux couchers de soleil de l’hémisphère nord! Le paysage est en mutation. La richesse de sa biodiversité et sa capacité à évoluer sont les facteurs qui assureront sa survie.

Paysage recomposé s’inspire du caractère modulatoire et incontrôlable de la nature. Il présente un paysage irréel, observable différemment à chaque fois. Un tel projet nous met en contact avec des concepts profonds et déstabilisants sur la perception de notre milieu et la manière dont nous le comprenons, selon la façon dont il est représenté. Il tente de rendre visible ce qui est trop souvent invisible.

retour à la page 1...