MARIE-JOSÉE ROY • photographe • Bas-Saint-Laurent • 418-605-1763..........................................

 

Carnets du
Bas-du-Fleuve


Retour à l'index
Carnets du Bas-du-Fleuve

 

 


Durée: 37 sec.

 

 

OÙ EST L'ÎLE VERTE?

Le village de L'Isle-Verte est situé à environ 500 km à l'est de Montréal, sur la route 132, entre Rivière-du-Loup et Trois-Pistoles. L'île Verte fait face au village. On s'y rend par bateau ou l'hiver, par hélicoptère.

 


Situez l'île Verte

 


carnets du bas du fleuve... Le sentier de la bouette

Sur la 132, près de la Route du quai de L'Isle-Verte, le restaurant Le Barillet est bondé plus qu'à l'habitude pour un jeudi matin. Il est à peine 7:00. Les bénévoles, les membres du comité organisateur et plusieurs participants au Sentier de la Bouette sont réunis devant un café trop dilué en attendant que les serveuses terminent de prendre les nombreuses commandes.


> Gérald Dionne, coordonnateur du Sentier de la Bouette

Gérald Dionne se trouve à la table du fond. C'est lui qui a repris l'événement en mains depuis que les initiateurs du projet, Jean-Bernard Ouellette et Lucille Viens, se sont retirés il y a 15 ans. «À cette époque, des chevaux guidaient la traversée qui partait près d'une écurie. Le trajet était plus long et le début beaucoup plus difficile, car il fallait traverser la rivière», lance Gérald. Le Sentier de la bouette en est maintenant à sa 22e édition.

C'est à maigre d'eau, deux jours après la nouvelle ou la pleine lune, lorsque la marée est à son plus bas, que le passage est amplement dégagé pour permettre la traversée à gué entre le village et l'île. Autrefois, les insulaires profitaient de cette période pour passer des marchandises d'une rive à l'autre sur des chalands, sorte de radeaux spécifique à la région. «Si on voulait, on pourrait traverser à pied chaque deux semaines» dit Gérald. L'événement se tient toutefois qu'une fois par année, par souci de préservation de l'environnement.

Aujourd'hui, 405 personnes dont 40 enfants prendront part à la marche. Sur le quai de L'Isle-Verte village, la fébrilité commence à se faire sentir. Tous ont hâte de mettre les pieds dans la boue. La consigne: lacer ses chaussures bien serrées et les nouer à double tour!


> Alex Fraser donne le départ

9h45, la marée est maintenant suffisamment basse pour se rendre à l'île Ronde, située à environ la moitié du trajet totalisant près de 5 km. Alex Fraser, le guide de tête, donne le départ. Résident de l'île, Alex a foulé le sol boueux du fleuve mainte et mainte fois. La joyeuse équipée est donc entre bonnes mains!



«Nous aurons de l'eau à la hauteur des chevilles jusqu'à l'île Ronde, ensuite aux genoux dans le chenail. Pour la deuxième partie, l'eau sera plus froide et il y aura beaucoup plus d'algues», explique Johanne Lafrance à la vingtaine d'amis qui forment son groupe, dont la plupart franchiront le fleuve pour la première fois. Johanne, pour sa part, compte plus d'une douzaine de traversées. «C'est une journée pour échanger. J'aime ressentir ce que les gens sentent lorsqu'ils le font pour la première fois!»

Accompagnée de plus d'une trentaine de bénévoles, la traversée se met en marche. Les premiers pas se font hésitants. La vase surprend les passants et tente d'avaler leurs jambes. Certains perdent pied et s'agrippent au bras de leur coéquipier dans l'espoir de ne pas s'enfoncer d'avantage. De légers cris entremêlés d'éclats de rire se font entendre, mais le sourire est sur le visage de tous les participants.

À environ 1 km de l'île Ronde, Alex Fraser arrête le groupe. «Nous devrons attendre quelques minutes que la marée soit totalement basse.»

La sécurité est de mise dans un pareil événement. La nature est souvent imprévisible, voilà pourquoi tous les guides demeurent en contact constant par radio et un véhicule tout terrain (Argo 6 roues) est posté à l'arrivée, prêt à évacuer les blessés au besoin. Il faut aussi surveiller les risques d'hypothermie, surtout chez les plus petits. En 2008, la traversée a dû être annulé à cause du brouillard, de la température exceptionnellement froide, 5º C, et de forts vents qui soufflaient sur le fleuve. Aujourd'hui, la journée s'annonce parfaite! La fraîcheur de l'eau fait oublier le soleil de plomb qui brûle les mollets couverts de sel marin.


... suite