MARIE-JOSÉE ROY • photographe • Bas-Saint-Laurent • 418-605-1763..........................................

 

Carnets du
Bas-du-Fleuve


Retour à l'index
Carnets du Bas-du-Fleuve

 

 

OÙ EST L'ISLE-VERTE?

Le village de L'Isle-Verte est situé à environ 500 km à l'est de Montréal, sur la route 132, entre Rivière-du-Loup et Trois-Pistoles.

 


Situez L'Isle-Verte

 

 

la maison girard

La Maison Girard est le poste d'accueil de la Réserve nationale de la faune. On y trouve de l'information sur les marais salés, les tourbières, la sauvagine et la flore de la réserve.

rnfbiv@hotmail.com

 


carnets du bas du fleuve.... À la quÊte dU canard NOIR

Jean Bachand, Mélissa Gauvreau, Gilles Malenfant et Étienne Chiasson forment l'équipe responsable du baguage des canards sauvages dans la baie de L'Isle-Verte pour l'année 2010. Leur port d'attache se situe au Centre d'interprétation Maison Girard, sur la Route 132, à l'est de Rivière-du-Loup. Mais de la mi-août à la mi-septembre, la meilleure façon de les entrevoir, c'est en longeant les herbes filiformes qui bordent les marais salés des alentours. Car chaque matin, après avoir enfilé leurs salopettes isolantes, ils partiront, sacs de maïs sur le dos et accessoires de baguage en main, relever l'inventaire et vérifier l'état des trappes.


Habitat de prédilection de plus de 80 espèces d'oiseaux, les marais à spartines (nom de la plante qui se retrouve dans les marécages), comme ceux qui bordent le littoral de la municipalité de L'Isle-Verte, constituent d'excellentes aires de reproduction, d'alimentation, de repos et de migration pour la sauvagine.

Ils contribuent également à filtrer les eaux et jouent un rôle important pour contrer l'érosion des berges. Pourtant, « 50% des marais salés du Québec ont été remblayés pour l'agriculture ou pour la construction des autoroutes», s'exclame Jean Bachand! Heureusement depuis 1987, les marais sont protégés par la Convention sur les zones humides d'importance internationale (RAMSAR).



D'un pas certain, l'équipe s'élance sur le sentier vaseux qui les mènera à la première trappe. L'avancée se passe les yeux rivés au sol. Gare à celui qui détruirait un nid ou écraserait un oisillon au passage!




Plusieurs mètres avant leur arrivée, les techniciens constatent que la cage est vide. Il faudra tout de même franchir les eaux boueuses du marais pour y déverser de la nourriture.


> Les canards plongeurs se nourrissent principalement en plongeant sous l'eau. Les canards de surfaces ou barboteurs trouvent surtout leur nourriture à la surface des étendues d'eau. Le canard noir est un canard de surface. C'est un oiseau qui vole très bien, contrairement au canard plongeur.

Les installations sont mises en place environ une semaine avant de commencer l'opération de baguage. Les armatures seront montées sans être fermées pour permettre aux canards de se familiariser avec les nouvelles structures.


L'expédition poursuit sa quête du canard noir. Beaucoup moins nombreuse qu'elle ne l'a déjà été, la population mondiale de cette espèce est maintenant stable surtout grâce à la protection des marais de la baie de L'Isle-Verte. Une initiative entreprise dans le but de sauvegarder le canard noir dont le nombre d'individus a diminué de moitié entre 1955 et 1985.


De l'eau jusqu'à la taille, les quatre coéquipiers font le tour de la deuxième cage en s'efforçant de diriger les oiseaux vers la sortie.




> La cage fixe est installée dans les eaux peu profondes; la cage flottante est utilisée pour les eaux qui montent, surtout dans les bras de rivières.

... suite page 2