MARIE-JOSÉE ROY • photographe • Bas-Saint-Laurent • 418-605-1763..........................................

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

 

Carnets du
Bas-du-Fleuve


Retour à l'index
Carnets du Bas-du-Fleuve

 

 

OÙ EST L'Isle-Verte?

Situé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent à environ 500 km à l'est de Montréal sur la route 132, le village de l'Isle-Verte compte un peu plus de 1400 habitants.

 

 

 

 

 


Carnets du bas du fleuve... dépaysement hivernal (suite)

Un peu plus loin, M. Morin est aussi occupé à sortir sa cabane de l'emprise de la glace. C'est une tâche quasi quotidienne. «Ça fait plus de trois jours que je ne suis pas venu, ma cabane est complètement prise!»

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

Martin Deslauriers, lui, profite bien de l'hiver. Installé à l'Isle-Verte depuis environ trois ans, il enseigne le «kite surf» dans la région. Ce matin, à cause des fortes rafales, il a dû annuler sa classe. Mais rien n'arrête un pro comme lui. «J'ai même construit ma planche moi-même!»

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

La limite de prises est fixée à 60 éperlans par jour. Mais ce matin, peu de pêcheurs s'approchent de ce quota.

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

Plusieurs décident de quitter après plusieurs heures à patienter en vain.

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

Après avoir passé toute l’avant-midi à déglacer sa cabane, M. Morin décide de la retourner sur la terre ferme. «Je ne pourrai pas m'en occuper cette semaine, les grandes marées s'en viennent, ma cabane s'enfoncera certainement dans les glaces et là, je ne pourrai vraiment plus l'utiliser avant longtemps!»

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

Sur le chemin du retour, je croise M. Marquis. En le regardant, j'ai cette impression de me trouver ailleurs. Probablement à cause de son habillement, du paysage enneigé à perte de vu, du vent glacial qui me souffle dans les oreilles... j'ai des images de Sibérie en tête.

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

Ce matin, à quelques kilomètres de chez moi, j'étais complètement dépaysée. Une sensation magnifique!

 

UN PEU D'HISTOIRE

reportage sur la pêche blanche à l'isle verte dans le bas-saint-Laurent par Marie-Josée Roy photographe

+ reportage : Le sentier de la bouette

Jusqu'au début des années 1970, l'éperlan arc-en-ciel se retrouvait au Québec tout le long du fleuve Saint-Laurent, de Montréal jusque dans le golfe et dans la baie des Chaleurs. À présent, cette espéce se retrouve surtout au sud de l’estuaire du Saint-Laurent dans le secteur situé entre Lévis et Sainte-Anne-des-Monts.

En 2005, Québec a attribué officiellement le statut d'espèce vulnérable à l'éperlan arc-en-ciel de l'estuaire du Saint-Laurent. Selon les experts, l'avenir incertain de ce petit poisson n'est pas lié à la pêche blanche pratiquée à l'embouchure des rivières du Bas-Saint-Laurent. Actuellement, la population d’éperlans fait l’objet d’un suivi. C'est grâce à celui-ci que les experts ont constatés que le nombre d'individus est à la hausse depuis les trois dernières années.

... retour page1
Retour à l'index
Carnets du Bas-du-Fleuve