MARIE-JOSÉE ROY • photographe • Bas-Saint-Laurent • 418-605-1763..........................................


Dream boat, série

13/13

 

projets photos


retour au sommaire

dream boat

TOUT A COMMENCÉ lorsque Normand, mon galeriste, m’a proposé de participer à une exposition collective. Le thème retenu: la voile. OK, lui dis-je, j’embarque! Dès lors, une image me vient en tête. Me retrouver en pleine mer sur un voilier, avec les dauphins qui rigolent à quelques mètres de la coque et une brise juste assez forte pour faire avancer l’embarcation. Un souvenir paisible, tel un rêve dont on se défait avec le sourire.

Les jours passent et le projet prend forme: demander à des gens d’inscrire un souhait sur un bout de papier pour ensuite en fabriquer un bateau. L’initiative devient encore plus intéressante lorsque de parfaits inconnus s’impliquent, se livrent sans hésitation.

C’est ainsi qu'un matin sur deux, pendant une semaine, je décide de partir avec mon appareil photo et mes crayons-feutres sous le bras vers le Comité social Centre-Sud.

Là, tout le monde se connaît et lorsqu’un nouveau visage se présente, il se fait vite repérer. Bref, je n'ai plus le choix, je plonge. Je me dirige vers le coin des non-fumeurs. Je ne sais pourquoi, mais ils semblent un peu moins intimidants qu’à l’autre extrémité. Je me joins timidement à un petit groupe et je m’explique. L’intérêt pour le bricolage n’est pas à son plus fort, mais heureusement, j’ai une bonne gueule et ils veulent prolonger la discussion.

Ils me racontent leur enfance, leur quotidien, me glisse un mot sur leur état de santé ainsi que sur les difficultés qu’ils vivent. Ils se confient à moi comme si nous étions de vieilles connaissances. Je les écoute. J'apprends. La journée passe ainsi et je retourne à mon studio avec mes trois premiers portraits en main.

Après quelques jours à ce rythme, le projet tire à sa fin. La dernière étape consiste à remettre les photos à chacun. «C’est ce portrait que je veux qu'on publie dans le journal à ma mort» me dit M. Fabien. Surprise par cette déclaration, j’en suis quand même touchée… De l’espoir plein la tête, des sourires moqueurs, des yeux humides, chaque participant réagit différemment, mais j’ai vraiment l’impression que certains y ont cru autant que moi.

De ce projet, il me reste une série d'images particulièrement émouvantes. Des portraits d’hommes et de femmes souriants, mais surtout fiers de rêver.

Marie-Josée ROY

» ACHETER LE LIVRE